Histoire du CERFER

Principales dates de l’histoire du CERFER

28 juin 1963    : Création du Centre de Formation pour l’Equipement Lourd (CEFEL) suite à un protocole d’accord entre l’USAID et le gouvernement togolais. Fonctionnement bilatéral.

2 juillet 1966   : Ouverture de CEFEL aux stagiaires des autres pays africains parmi lesquels le Zaïre, le Gabon, le Cameroun, le Tchad, le Nigeria, le Ghana, la Sierra Leone. Le CEFEL devient le CREFEL (Centre Régional de Formation  pour Equipement Lourd).

30 juin 1969   : Signature d’un accord entre l’US/AID et le Secrétariat Administratif du Fonds d’Entraide et de Garantie des Emprunts du Conseil de l’Entente qui rend effective la régionalisation du  Centre en faisant participer à sa gestion les cinq pays du  Conseil de l’Entente : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger et Togo. Le CREFEL devient le CERFER (Centre Régional de Formation pour Entretien Routier).

18 mai 1970   : Signature, à Abidjan, par les cinq chefs d’Etat du conseil de l’Entente, de la Convention créant officiellement le CERFER.

Novembre 1970  : Approbation par les pays membres et les aides internationales  des programmes de formation et mise en route dans 12 spécialités.

1976  : Fin de l’assistance technique et financière de l’US/AID. Début du co-financement du CERFER par les cinq pays de  l’Entente. Mise en service du centre d’hébergement du  CERFER avec une capacité d’accueil pour 152 stagiaires.

31  mai 1978   : Approbation du programme de formation des cycles de 2ans (cycle A et cycle B, avec conditions d’admission différentes) par les Ministres de la Fonction publique des pays membres permettant une reconnaissance des diplômes délivrés par le CERFER. L’attention est également attirée sur la nécessité de recruter des formateurs qualifiés.

Juin 1981   : interruption du cycle B par manque de formateurs et d’aides  pédagogiques.

1983   : Etude de révision de la stratégie de formation qui conclut sur la nécessité de formation en cycle B, spécialités Génie Civil et Génie Mécanique. Formation en deux ans et recrutement sur CAP et BEPC. C’est ce cycle B qui fonctionne  actuellement. Abandon des cycles courts.

1984    : Grâce au soutien du FED et du FAC, reprise du cycle B dans les spécialités ‘‘Agent technique mécanicien’’ et ‘‘Agent technique en Génie Civil’’. Dans le cycle A, maintien de la seule spécialité ‘‘Mécanicien-réparateur d’engins des Travaux Publics’’.

Juillet 1988     : Disparition du cycle A.

1988 à ce jour  : Seuls les deux cours du cycle B cités ci-dessus sont aujourd’hui en vigueur au CERFER.

2007 à ce jour    : deux cycles : BT et BTS et les licences professionnelles