LES TRAVAUX PRATIQUES AU CERFER

Spécialisé en Génie Civil et en Génie Mécanique, le CERFER met l’accent sur les travaux pratiques en atelier, au laboratoire et sur le terrain.

Atelier mécanique engins
Travaux pratiques sur les organes mécaniques
Travaux pratiques au laboratoire du CERFER sur l’analyse granulométrique du matériau
En atelier Géotechnique

Lier la théorie à la pratique est le gage du CERFER pour le renforcement de potentialité de ses apprenants.

Cours théorique en classe
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TOURNOI DE FOOTBALL INTER-CLASSE AU CERFER

 Les apprenants du Centre Régional de Formation pour Entretien Routier (CERFER) annonce avec fierté le tournoi de football inter-classe du centre, qui a débuté le samedi 8 juin 2024 sur le terrain de football du CERFER. Cet événement sportif vise à offrir aux étudiants une plateforme pour démontrer leurs talents athlétiques, développer des compétences et entretenir l’esprit d’équipe qui vont au-delà de la salle de classe. Ce tournoi s’inscrit dans une stratégie globale visant à promouvoir les activités extra-scolaires au sein du CERFER. Cette activité joue un rôle crucial dans le développement holistique des étudiants. Il est à noter que la pratique régulière d’une activité physique contribue à maintenir une bonne condition physique, réduit le stress et améliore le bien-être mental. Au cours du tournoi, les étudiants développeront des compétences telles que la discipline, la gestion du temps, et le respect des règles et des adversaires. Le tournoi développe un esprit de compétition sain, aidant les étudiants à gérer les succès et les échecs de manière constructive. Le CERFER réaffirme son engagement à offrir une formation de qualité intégrant des activités sportives et culturelles. En formant des professionnels compétents et bien équilibrés, le centre vise à relever les défis du monde professionnel et à contribuer positivement à la société. Les finales du tournoi se tiendront dans la première quinzaine du mois de juillet, le jour  de la fête de l’Entente. Ce tournoi promet être un événement festif avec des récompenses pour les équipes gagnantes et des performances musicales pour célébrer l’esprit sportif et de convivialité. Tous les membres de la communauté du CERFER sont invités à assister et à soutenir les équipes.

La Tournée de Sensibilisation du CERFER à Abidjan Un Engagement Renforcé pour la Formation Technique et Professionnelle

Abidjan, Côte d’Ivoire, 22 mai 2024 – Poursuivant sa dynamique après une première étape réussie au Bénin, le Centre Régional de Formation pour Entretien Routier (CERFER) continue sa tournée de sensibilisation à travers les pays du Conseil de l’Entente. La délégation du CERFER a posé ses valises à Abidjan le mardi 21 mai 2024, amorçant une nouvelle phase de son ambitieux d’amélioration de la communication et de visibilité du centre à travers la promotion de ses réformes et nouvelles filières de formation. Ce périple, soutenu par la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Projet d’Appui à l’Intégration de la Formation (PAIF) dans le cadre d’un projet visant à intégrer la formation aux métiers de la route, du chemin de fer et des mines, souligne l’importance cruciale de la formation professionnelle dans les pays membres du Conseil de l’Entente. La journée du mercredi 22 mai a été marquée par une série de rencontres significatives avec les Autorités ivoiriennes et divers acteurs du secteur de la formation technique professionnelle. La délégation du CERFER, conduite par le Directeur Général, a débuté la tournée par une réunion au sein de la Direction Générale des Infrastructures Routières (DGIR) de Côte d’Ivoire. Professeur Louis N’Guetta, Administrateur du CERFER pour la Côte d’Ivoire, a présenté la délégation, avant que le Directeur Général du CERFER n’exprime sa reconnaissance aux ministères et au Directeur de la DGIR pour leur soutien à la formation des étudiants ivoiriens au CERFER. Une session de travail avec les cadres de la DGIR a suivi. M. Kouakou Yao Germain, Directeur de la DGIR, a chaleureusement accueilli la délégation. Le Directeur Général du CERFER a ensuite retracé l’historique du centre et expliqué les objectifs de la tournée. Il a souligné le souhait de la BAD d’augmenter le nombre des apprenants (jeunes filles) au sein du centre. Il a détaillé les filières de formation offertes par le CERFER et les avancées dans l’extension des filières du génie des mines et du génie des chemins de fer, mettant en exergue la compétence des formateurs du centre et les spécificités de la formation du centre qui rendent les apprenants opérationnels sur le marché de l’emploi. L’importance stratégique de la boucle ferroviaire dans la sous-région, comme le soulignent les études du bureau international du travail (BIT), a été également abordée pour soutenir les nouvelles filières du centre. Le Directeur Général a aussi évoqué les partenariats stratégiques du CERFER avec des institutions telles que l’École Polytechnique d’Abomey Calavi au Bénin, l’INPHB de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, Institut International d’Ingénierie (2IE) du Burkina-Faso, université de Lomé et de Kara au Togo, Ecoles des mines et de la géologie (EMIG) du Niger. Il a mentionné l’expansion des formations modulaires, notamment la formation SAFER et celle des déscolarisés. En conclusion, il a exhorté la DGIR à poursuivre son soutien afin que le centre puisse atteindre son objectif de devenir un pôle d’excellence. En réponse, le Directeur de la DGIR a exprimé sa volonté de renforcer cette collaboration, notamment en matière de bourses pour les jeunes filles et de formation des ouvriers sur les chantiers, faisant référence à l’initiative de la formation de la « deuxième chance » en Côte d’Ivoire abordé par M.Anoh Méa sous Directeur du METFPA/DEP. Le Professeur N’Guetta a conclu la réunion en soulignant l’importance stratégique du développement du CERFER pour l’ensemble de la sous-région et en insistant surtout sur la régularisation de la contribution financière annuelle des pays membres. Source : Photo rencontre Poursuivant sa mission, la délégation du CERFER a tenu une deuxième rencontre stratégique au Ministère des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur. Conduite par le Professeur Louis N’Guetta, la délégation a été reçue par son Excellence M. Evariste Kofi Yapi Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères, accompagné des hauts cadres du ministère. La réunion a commencé par des remerciements du Directeur Général du CERFER pour l’accueil chaleureux réservé à la délégation. Il a présenté en détail le CERFER, mettant en lumière le Projet d’Appui à l’Intégration de la Formation (PAIF), les nouvelles filières proposées, et les divers partenariats stratégiques. Le Directeur Général a souligné l’importance de mutualiser les actions du programme SAFER pour que tous les pays membres du Conseil de l’Entente puissent en bénéficier. Il a également exprimé sa gratitude envers le ministère pour les bourses accordées aux apprenants ivoiriens et a demandé une augmentation du taux de bourses pour les jeunes filles, alignée avec les objectifs de la BAD. Le Secrétaire Général Evariste Koffi Yapi a exprimé son soutien, affirmant que les formations offertes par le CERFER sont en adéquation avec les réalités du marché du travail. Il a demandé au CERFER de formaliser ses projets et besoins dans une note officielle pour faciliter l’accompagnement du ministère. Cette rencontre a souligné l’importance des partenariats stratégiques et de la collaboration pour le développement durable du centre. La tournée de sensibilisation s’est poursuivie avec une troisième rencontre cruciale au Ministère de l’Équipement et de l’Entretien Routier. La délégation, introduite par M. Kouakou, Directeur de la DGIT, a été accueillie par Son Excellence Monsieur le Ministre Amédé Kouakou, qui a souhaité la bienvenue à ses hôtes et entamé une discussion sur les types de formation offerts par le CERFER et la répartition des apprenants par pays. Un des points forts de la discussion a été le quota des filles dans les programmes de formation, mettant en lumière la nécessité d’augmenter la participation féminine, en ligne avec les objectifs de la BAD. La qualité de la formation dispensée par le CERFER a également été examinée, en particulier son adaptation aux besoins réel du marché du travail. Les discussions ont aussi porté sur les contributions des États membres et les bourses offertes aux apprenants. Le ministre a insisté sur la formalisation des doléances et des besoins à travers des propositions concrètes pour faciliter la prise de décisions et l’allocation des ressources nécessaires. La rencontre s’est conclue par des remerciements chaleureux du Ministre envers la délégation du CERFER pour cette discussion fructueuse. Cette troisième rencontre